Retrouvez nous sur notre pagefacebook logo

Pages médicales

L'allergie (ou hypersensibilité) est une réaction anormale, excessive et spécifique de l'organisme vis-à-vis d'une substance étrangère (antigène), normalement inoffensive, appelée allergène.
L'allergie respiratoire touche au moins 20% de la population française.

On note 4 types de réactions d'hypersensibilité : c'est la classification de Gell et Coombs.
- Hypersensibilité immédiate (type 1). Délai d'apparition des signes cliniques : 20-30 mn aprés contact.
- Hypersensibilité cytotoxique (type 2) : cytopenies médicamenteuses,transfusions sanguines (réactions transfusionnelles). Délai d'apparition des signes cliniques :> 72h aprés contact.
- Hypersensibilité semi retardée (type 3). Délai d'apparition des signes cliniques : 6-8h aprés contact.
- Hypersensibilité retardée (type 4) : allergie de contact, réaction à la tuberculine. Délai d'apparition des signes cliniques : > 72h aprés contact.

Deux mécanismes sont responsables de l'allergie respiratoire :
       - mécanisme d'hypersensibilité de type I: le plus fréquent.Ce type d'allergie, correspondant à l'hypersensibilité immédiate (apparition des signes cliniques en 20-30mn aprés contact avec l'allergène), se déroule en deux temps
a) phase de sensibilisation : lors d'un premier contact avec un allergène (pollens...), le système immunitaire de l'individu produit des anticorps spécifiques (IgE) vis à vis de cet allergène.Ces anticorps sont appelés IgE. Cette phase est muette sur le plan clinique.
b) phase des manifestations cliniques : lors d'un deuxième contact avec ce même allergène, ce dernier va réagir avec avec les anticorps spécifiques produits durant de la phase de sensibilisation. Cette réaction allergène-anticorps va libérer des substances appelées médiateurs chimiques (histamine et autres) qui vont être responsable des manifestations cliniques :asthme, rhnite.
      - mécanisme d'hypersensibilité de type III : cette allergie correspond à une allergie semi-retardée (les manifestations cliniques apparaissent 6-8 heures aprés le contact). Ici, il y a production d'anticorps spécifiques nommés IgG (précipitines). Il intervient en plus le complément. Ce complexe allergène-anticorps-complément est responsable de manifestations cliniques type pneumopathies à précipitines ou pneumopathies d'hypersensibilités ou alvéolites allergiques extrinsèques.

Les différents allergènes :
      Allergènes du type I : les pneumallergènes (les principaux)
          - les acariens (dermatophagoides) : arthropodes contenus dans la poussière de maison.
          - les phanères d'animaux : chat, chien, cheval ...
          - les pollens : herbacés (graminées, herbes), arbres. voir le site RNSA
          - les moisissures : alternaria....
          - les blattes
          - allergènes professionnels : farine...
          - allergènes médicamenteux : aspirine, anti-inflammatoires non stéroîdiens ...

      Allergènes du type IV : antigène organiques : actinomycètes contenus dans le foin moisi, antigènes proteiques contenus dans les déjections d'oiseaux .... .

Anticorps responsables 

      - Allergie type I : IgE
      - Allergie type III : IgG dit "précipitant"

Mécanisme : anticorps + allergènes = réaction clinique.

Les manifestations cliniques :

      - asthme
      - Rhinite allergique (30% en France) se traduisant par éternuements en salves, prurit nasal, écoulement nasal, mouchage, obstruction nasale, Anosmie.      

Moyens de diagnostic des maladies allergiques respiratoires :

       - Allergie de type I
             première étape : l'interrogatoire qui permet d'orienter vers un ou plusieurs allergènes.
            deuxième étape : les tests cutanés (en prick-tests). Ils sont réalisables dès les premiers mois de ls vie, quand la peau réagit au témoin posotif. Ils sont orientés par l'interrogatoire. Résultat des tests en 15-20 mn.
           troisième étape : les examens biologiques. Dosage des IgE sériques (dans le sang) spécifiques, vis à vis d'un ou plusieurs allergènes, orientés par l'interrogatoire. Il s'agit de tests de seconde intention ou de première intention si les tests cutanés ne sont pas réalisbles.
        - Allergie de type III : dosage des IgG sériques spécifiques vis à vis d'un ou plusieurs allergènes orientés par l'interrogatoire. Mais 10 à 40% des gens exposés, non malades, présentent des IgG ----> importance de l'interrogatoire et de l'examen (clinique-radiologique).